MOLENBEEK PALIMPSEST

henri jacobs

Depuis le printemps 2010, une nouvelle promenade court le long du canal à Molenbeek. Elle a été conçue par le plasticien Henri Jacobs. Sur un trottoir de six cents mètres, il a traité quelques passages de molenbeek. un palimpseste, le cycle poétique que le Russe Evgueny Bounimovich a écrit suite à sa visite dans le quartier.

Des pavés noirs et gris clair forment les pixels de mots en quatre langues (néerlandais, français, russe et arabe) et en trois alphabets (latin, arabe et cyrillique). L'artiste et le poète ont choisi le palimpseste, un parchemin sur lequel on écrit et réécrit plusieurs fois, comme métaphore de la cohabitation de plusieurs cultures dans la commune. Commune qui, pour beaucoup, serait « un arrêt en cours de route pour un instant qui ne finit jamais » (Bounimovitch).

2Cb5A3453Dbd1540193908E7E3A34121

Préalablement, Henri Jacobs a créé une grande toile sur laquelle les poèmes de Bunimovich étaient lisibles pendant plus de deux ans. Cette oeuvre graphique, présentée sur une énorme toile, reproduisait les vers de Bounimovich, couche après couche, en russe, en néerlandais, en français et en arabe.

activités

Molenbeek 2 © Maurine Toussaint

Quand en novembre 2006 le poète Evgeny Bunimovich a visité Molenbeek, où vit et travaille Henri Jacobs, il est immédiatement apparu que leur collaboration allait être fructueuse. Le premier résultat de leur travail commun a été une toile géante apposée sur un mur aveugle sur laquelle on pouvait lire un palimpseste, une superposition des vers de Bunimovich en plusieurs langues. En même temps, des femmes et des jeunes de la commune ont utilisé leur imagination pour créer des images et des poèmes.
Depuis le printemps 2010, l'œuvre permanente de Jacobs s'expose aux passants : il s'agit d'une promenade originale le long du canal rythmée par les vers de Bunimovich.

l'artiste

Jacobs

À travers ses dessins, ses photos, ses tapisseries et ses peintures, Henri Jacobs explore toutes sortes de formes géométriques et organiques. Il peint des espaces symboliques qui constituent le décor de questions existentielles et utilise des objets comme des tables, des chaises, des grilles, des parquets, des fenêtres ou des portes qui rappellent la Renaissance italienne. Ses recherches géométriques se prêtent parfaitement à une intégration dans des projets architecturaux : le jeu de couleurs et de formes désoriente le visiteur dans l'espace. Ses œuvres ont été exposées dans des galeries et des musées à Amsterdam, Londres, Bruxelles, New York et Madrid.

Son site: http://www.henrijacobs.be/